Qu’est-ce qu’un complexe de dieu et comment distinguer quelqu’un qui en est atteint ?

Vous avez déjà interagi avec quelqu’un qui est apparu comme vantard, habilité, et qui vous faisait sentir inférieur ? Eh bien, vous avez peut-être eu affaire à une personne présentant un défaut de personnalité connu sous le nom de complexe de dieu.

Les individus souffrant de cette condition affichent un modèle de comportement et de pensée arrogant et égocentrique. Elles manquent également d’empathie et ont besoin d’être admirées partout où elles vont. Les personnes qui sont en relation avec ces individus les décrivent souvent comme égoïstes, exigeants, arrogants, condescendants et manipulateurs.

Quelle est la meilleure définition du complexe de dieu ?

Alors, qu’est-ce qu’un complexe de dieu ? On peut le décrire comme une image de soi délirante basée sur un narcissisme incontrôlé, une arrogance démesurée et un besoin d’avoir le contrôle, d’humilier et parfois de se moquer des autres d’une manière qui les fait se sentir inférieurs ou indignes.

La définition du complexe de dieu continue d’expliquer qu’un individu atteint de cette condition peut refuser de reconnaître la possibilité d’un échec ou d’une erreur, même face à des situations extrêmement difficiles. Ils peuvent également percevoir leurs opinions comme indiscutablement correctes.

L’avenir appartient aux créateurs, dit Rotimi Bankole alors qu’il lance l’atelier média SBI

Ils ne tiennent pas compte des règles de la société et croient qu’ils sont une exception ; ils ont donc besoin de privilèges spéciaux et de considération.

Le complexe de Dieu n’est pas considéré comme un trouble diagnostiquable ou un terme clinique. Par conséquent, il n’apparaît pas dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

Quel est le meilleur sens du complexe de dieu ?

Comme vous pouvez maintenant définir le complexe de dieu, que signifie-t-il réellement ? C’est une idée fausse commune que les personnes atteintes de cette condition s’aiment. La vérité est qu’elles se détestent dans une large mesure.

Leur arrogance gonflée, leur perfectionnisme et leur auto-flatterie sont ce qu’elles utilisent pour cacher leurs véritables sentiments et leur identité, même à elles-mêmes. Comme elles n’admettent pas avoir des défauts, elles projettent leurs insécurités sur les autres en les critiquant.

Cette catégorie de personnes refuse de s’évaluer car elles ont peur de la vérité. Elles sont également émotionnellement mortes et comptent sur la validation des autres, contrairement à ce qu’elles dépeignent au monde extérieur.

Nous ne nous cachons plus – Le rappeur Ikechukwu dit qu’il montre enfin sa petite amie (photo)

Diagnostic du complexe de dieu

Le trouble de la personnalité narcissique, qui est le synonyme de complexe de dieu le plus approprié, est un trouble mental rare caractérisé par un sens gonflé de l’importance de soi, un besoin profond d’admiration, de droits et un manque alarmant d’empathie pour les autres.

Comme le montre la définition dieu complexe, la condition peut devenir extrême au point où une personne atteinte du trouble ne considère même pas les gens qui l’entourent comme des humains. C’est une préoccupation obsessionnelle du pouvoir et du statut qui lui donne le surnom de complexe de dieu.

Tous les traits de personnalité vont de légers à sévères. Pour le complexe de dieu, les individus matures sont capables d’idéaliser des partenaires romantiques et d’utiliser leurs compétences et leurs talents pour accomplir leurs objectifs en n’exploitant que des défenses névrotiques.

La catégorie intermédiaire a des limites instables et emploie des défenses limites. Les personnes les plus sévèrement touchées emploient des défenses psychotiques et destructrices. Leurs relations, tant personnelles que professionnelles, sont aussi généralement instables.

RAPPORT : Comment le COVID-19 a augmenté le travail des enfants dans l’État de Lagos (parents, enfants partagent leurs expériences)

Signes et symptômes du complexe de dieu

Pour identifier une personne souffrant de cet état d’esprit, que ce soit de manière légère ou sévère, vous remarquerez certains comportements et traits de caractère.

Sens du droit

Comme ces personnes se considèrent comme spéciales, elles s’attendent toujours à recevoir un traitement favorable par rapport à leur entourage. Elles pensent qu’elles devraient toujours obtenir ce qu’elles veulent et s’attendent à ce que les autres se conforment à leurs souhaits et à leurs exigences.

Si vous prétendez ne pas pouvoir répondre à leurs besoins, elles vous considéreront comme inutile. Ils ne prennent pas non plus ces réponses à la légère et utiliseront l’agressivité pour vous interpeller sur votre incompétence.

Sens grandiose de la suffisance

Ce trait se caractérise par un sentiment irréaliste de supériorité où l’individu croit qu’il est spécial et unique ; ainsi, il ne peut entrer en relation et être compris que par des personnes semblables.

Comme ils prétendent être au-dessus de la moyenne, ils désirent être associés à des personnes, des choses et des lieux qui ont un statut élevé.

Exclusif : Le directeur général de Legit.ng partage 5 tendances numériques pour booster votre entreprise en 2020

Ils croient être meilleurs que tout le monde et s’attendent à être reconnus pour cela, même sans rien faire de significatif. Ils sont également connus pour exagérer leurs talents et leurs réalisations.

Lorsqu’ils parlent de relations, ils fulminent sur leur contribution sans mentionner l’impact de toute autre partie impliquée. Elles prétendent être un ami, un partenaire, un membre de la famille ou un associé formidable et considèrent que les personnes dans leur vie ont de la chance de les avoir.

Exploitation des autres

Ce type de personnes n’a pas la capacité de s’identifier aux autres. En d’autres termes, elles manquent d’empathie et ne peuvent pas se mettre à la place d’une autre personne pour essayer de la comprendre. Cela est dû au fait qu’elles considèrent les autres comme des objets destinés à servir leurs besoins.

Par conséquent, elles profitent des autres chaque fois qu’elles ont besoin que quelque chose soit dit ou fait sans se soucier de la façon dont cela les affectera. En général, ils ne se soucient pas de la façon dont leur comportement affecte ceux qui les entourent.

AMVERIFIED : la communauté indigène de réseau social d’Afrique

Si vous essayez de le faire remarquer, ils ne comprendront pas car ils ne se soucient que de leurs besoins et de la façon dont ils bénéficient de toute situation.

Vivre dans un monde de fantaisie

Comme la réalité ne soutient pas leur vision grandiose d’eux-mêmes, ils vivent dans un monde de fantaisie qui se caractérise par la pensée magique, la distorsion et l’auto-illusion.

Pour leur donner l’impression qu’ils contrôlent la situation et qu’ils sont uniques de l’intérieur, ils font tourner des fantasmes autoglorifiants d’attractivité, de pouvoir, d’amour idéal, de succès et de brillance.

Ces fantasmes sont destinés à les protéger du sentiment de vide et de honte. Par conséquent, tous les faits et opinions évoqués qui contredisent leur fantasme sont rejetés.

Tous les commentaires ou opinions qui menacent de faire éclater leur bulle de fantasme peuvent être accueillis avec rage ou une extrême défensive. Par conséquent, les personnes qui entourent ces individus apprennent à faire attention à la façon dont ils abordent les problèmes avec eux en raison de leur déni de la réalité.

Dégradation, intimidation et rabaissement des autres

OPINION : Pourquoi je soutiens la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala au poste de DG de l’OMC

Lorsqu’ils rencontrent des personnes qui semblent avoir quelque chose qui leur manque, ils ont tendance à se sentir menacés. Ils n’aiment pas se sentir mis au défi, surtout par des individus plutôt populaires ou qui semblent confiants.

Par conséquent, ils neutralisent la menace en essayant de la faire baisser. Cela peut se faire en rejetant leurs opinions ou même en ignorant leur présence. Parfois, ils vont jusqu’à insulter, intimider ou même utiliser des menaces.

Besoin de louanges et d’admiration constantes

Pour continuer à se sentir comme un dieu, ces individus ont besoin de nourrir leur ego. Ils essaient de s’entourer de ceux qui les complimentent constamment car ils ont besoin d’affirmations à tout moment.

Comme ces relations sont souvent à sens unique et la plupart du temps, elles ne durent jamais longtemps. Si l’attention de l’admirateur est détournée, interrompue ou diminue, l’admiré le voit comme une trahison.

Comment éviter d’être victime d’une personne ayant un complexe de dieu

Comment travailler dans les grands médias ? Top-5 des qualités qu’un journaliste doit avoir

Ces personnes sont souvent très charmantes et magnétiques au premier abord car elles semblent posées et extrêmement confiantes. Tout cela est dû au fait qu’ils vivent dans un monde imaginaire ; ainsi, leur vie a tendance à être très attrayante pour les personnes normales car il y a quelque chose de différent chez eux.

Il est important de noter que ce n’est qu’une illusion, et si vous tombez dans le panneau, vous finirez par être blessé, avec votre estime de soi brisée à la fin de tout cela. Par conséquent, voici comment éviter d’être une victime.

Examiner comment ils traitent les autres

Lorsque vous rencontrez quelqu’un, prenez le temps d’évaluer non seulement comment ils vous traitent, mais aussi comment ils traitent les autres. S’ils sont irrespectueux, manipulateurs, blessants et menteurs, ils finiront par vous traiter de la même manière. Ne vous laissez pas tromper par le fait que vous êtes différent.

Vérifiez la satisfaction de vos besoins

Comme ils ne cherchent généralement pas de partenaires mais des admirateurs obéissants, vous devez vérifier si vos besoins sont satisfaits. Si vous avez l’impression que vos sentiments et vos besoins ne sont pas pertinents pour le partenaire ou l’ami potentiel, vous devez partir.

Essence, électricité : Bill Gates fait des révélations cruciales, envoie un message à Buhari

Créer des limites saines

Le fondement d’une relation saine est l’attention et le respect mutuels. Les personnes souffrant d’un complexe de dieu ne sont pas capables d’être dans une relation saine.

C’est parce qu’elles ne voient, n’entendent ou ne reconnaissent pas les autres en dehors de la façon dont leurs besoins seront satisfaits. Par conséquent, un tel individu ne peut pas répondre aux exigences de base d’une relation saine, et encore moins à celles requises pour faire passer une relation au niveau supérieur.

Ayez un plan

Lorsque vous cherchez une nouvelle relation amoureuse ou une amitié, écrivez ce que vous recherchez. Si vous avez l’habitude de rencontrer des personnes abusives, que ce soit sur le plan émotionnel ou physique, dressez la liste de tous les traits et comportements qu’elles avaient pour éviter de faire la même erreur.

Maintenez vos limites

Dans toute relation, vous devez être prêt à maintenir les limites que vous avez créées. C’est la seule façon d’être pris au sérieux.

Voir la vidéo du cimetière entièrement meublé et climatisé de feu le sénateur Ajimobi

Par exemple, si vous déclarez que vous devez toujours rentrer chez vous après une rencontre ou un rendez-vous, vous devez toujours le faire car lorsque vous ne le faites pas, l’autre partie verra que vous êtes prêt à ajuster vos limites pour lui faire plaisir.

Connaissez-vous

Lorsque vous vous connaissez, tout type de commentaires ou d’opinions négatifs des autres ne signifiera rien. Par conséquent, lorsque vous rencontrez quelqu’un qui a un complexe de dieu, vous identifierez immédiatement ce qu’il essaie de faire et éviterez sa compagnie.

Mettre fin au besoin d’approbation

Il est important de ne pas baser votre valeur sur l’opinion de quiconque. En faisant cela, vous protégez votre estime de soi de la destruction. En outre, vous n’aurez jamais à faire quoi que ce soit pour prouver quelque chose à quelqu’un.

Comprendre la portée des relations saines

Pour comprendre quelque chose, surtout si vous n’en avez jamais fait l’expérience auparavant, vous devez en avoir une image claire. Vous pouvez y parvenir en interagissant avec des personnes qui ont vécu des expériences similaires.

L’histoire de Kasie Hunt : une vie de famille heureuse et une activité professionnelle productive

Passer du temps avec des personnes honnêtes

Lorsque vous vous entourez de personnes véritablement honnêtes, à qui vous vous confiez et qui se soucient de votre bien-être, elles peuvent vous aider à identifier, éliminer et éviter les personnes toxiques de votre vie.

Comment quitter quelqu’un qui a un complexe de dieu

Lorsque la plupart des gens ont recours au départ de quelqu’un, c’est généralement après avoir essayé toutes les alternatives possibles pour sauver la relation. Quitter un ami, un membre de la famille ou un partenaire toxique n’est pas facile, mais quand on souffre et qu’on est dans l’angoisse, c’est généralement la meilleure option.

On ne part pas forcément par haine. Parfois, il faut le faire pour mettre fin à une douleur émotionnelle ou à un abus, se sentir sans intérêt, petit et sans opinion, ou même se sentir ignoré.

Nous méritons tous de nous associer à des personnes qui nous aiment pour ce que nous sommes et non pour ce que nous avons à offrir. Si vous évaluez les actions de divers individus dans votre vie et que vous vous rendez compte qu’ils sont manipulateurs, cela n’en vaut pas la peine.

En savoir plus sur cette condition exclusivement

Développez une compréhension claire du complexe de dieu et apprenez les techniques qu’ils utilisent pour exploiter leurs victimes de manière manipulatrice.

Avec cette compréhension, vous serez en mesure de savoir quelles actions déclenchent certaines actions de leur part. Avoir ce genre de prévisibilité vous permettra de garder une longueur d’avance sur eux.

C’est pourquoi, par exemple, lorsque vous leur dites que vous voulez mettre fin à la relation, ils vont souvent ramener l’adoration et la flatterie sans fin qui vous ont rendu accro à eux. Ils pourraient également faire de grandes promesses à propos de cadeaux spéciaux ou de changement de comportement, ce qui ne se produira jamais ou ne sera jamais vu.

Liste des raisons pour lesquelles vous voulez partir

Cela vous aidera à savoir précisément pourquoi vous voulez changer car vous méritez le meilleur de ce que la vie a à offrir malgré les erreurs que vous avez pu commettre dans le passé.

Dès que vous avez envie de changer d’avis sur votre départ, vous pouvez vérifier votre liste pour vous rappeler de rester sur la bonne voie. Vous pouvez l’enregistrer sur votre téléphone, votre ordinateur portable, votre journal intime ou tout autre endroit qui sera facilement accessible.

Évitez de faire des menaces vides

Ne continuez pas à annoncer que vous allez quitter l’agresseur car il pourrait vous rendre la tâche plus difficile. Restez simplement silencieux pendant que vous créez un plan et partez quand vous êtes prêt.

Trouver du soutien

Pendant cette période, vous pouvez craindre d’être seul si c’est quelque chose dont vous n’avez pas l’habitude. Cette peur peut également vous empêcher de mettre fin à la relation car vous vous imaginerez être seul(e) pendant votre deuil.

Il est donc conseillé de faire appel à une personne de confiance comme un membre de la famille ou un ami pour passer du temps avec vous pendant ces moments éprouvants.

Si vous ne connaissez personne de ce genre, vous pouvez vous adresser aux groupes de soutien de votre région ou aux refuges contre la violence domestique. Allez là où vous vous sentirez en sécurité et protégé, et permettez-vous de faire votre deuil et de guérir du traumatisme.

Contactez les services d’urgence

Si l’on ne vous permet pas de partir ou si l’on vous menace de quelque manière que ce soit, vous devez vous sentir libre de contacter le service d’urgence local de votre pays et de demander de l’aide.

Un complexe de dieu peut-il être traité ?

Les individus souffrant de cet état considèrent que la cause de leurs problèmes est externe. Cela résulte de leurs défenses de distorsion, de déni et de projection qui empêchent leur capacité d’introspection.

Lorsqu’ils acceptent de se faire soigner, ce qu’ils font rarement, ils peuvent chercher à traiter la dépression et la solitude au lieu de s’attaquer au fond du problème. Dans ce cas, les médicaments ne sont généralement pas efficaces, sauf pour traiter la dépression associée.

Ils peuvent aussi le faire pour gérer un problème extérieur, comme des problèmes majeurs au travail ou un divorce. S’il s’agit d’un problème dans le couple, l’idée vient le plus souvent du conjoint, qui peut également insister sur le conseil conjoint pour lui offrir un espace sûr pour s’exprimer.

Thérapie individuelle

De nombreux thérapeutes pensent qu’il faut éviter le travail en profondeur, non seulement parce que les difficultés du patient sont ressenties comme égo-syntoniques, mais aussi parce qu’ils ont besoin de renforcer leurs défenses contre les sentiments primitifs.

Bien que le traitement puisse être difficile, des progrès peuvent être réalisés au fil du temps. On peut leur apprendre à gérer leur impulsivité et leur colère, ainsi qu’à développer l’empathie en faisant appel à l’imagination, c’est-à-dire en se mettant à la place d’un autre.

Une fois que le patient peut faire confiance au thérapeute et se confier à lui, il peut commencer à pratiquer le miroir pour lui permettre de participer à l’autoréflexion et d’accepter aussi bien que de tolérer les interprétations.

Thérapie conjointe

Le but de cette forme de thérapie est que les partenaires parviennent à une représentation d’objet plus empathique et réaliste de l’autre pour leur permettre de tolérer les échecs de chacun.

Pour créer une conscience de soi et une empathie mutuelle, le thérapeute peut demander aux deux parties d’exprimer les méthodes qu’elles emploient chacune pour se protéger lorsqu’elles sont blessées, leurs besoins et leurs attentes vis-à-vis de l’autre, et l’efficacité de leurs stratégies actuelles.

Cela peut ouvrir un dialogue empathique entre eux sur les façons de communiquer, leurs véritables sentiments, leurs souhaits, leurs besoins, leurs désirs et, par conséquent, comprendre s’ils ont un impact positif ou négatif sur la vie de l’autre.

Maintenant, vous pourriez vous demander : ” Est-ce que j’ai un complexe de dieu ? “, ou vous pourriez même penser à quelqu’un qui pourrait en avoir un. En fonction de votre situation, vous avez maintenant une idée de la manière de gérer le complexe de dieu de manière pacifique.

La question est de savoir si vous avez un complexe de dieu.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *